Cycle Roumanie – Portrait de la Roumanie dans la crise

Une nouvelle conférence des Mardis de Confluences est prévue le mardi 13 mars à 17h30. Ce sont des géographes et un économiste qui ce mois-ci offrent leur regard sur la Roumanie, thème du cycle de conférences jusqu’en juin 2012. La programmation est assurée par le Centre ligérien d’études roumaines (CLER).

Emmanuel Bioteau (Géographe, Université d’Angers, ESO-Angers), Alexandru Dragan (Géographe, Master Chargé de Développement Entreprises et Territoires, Université d’Angers et Université de l’Ouest de Timisoara, Roumanie), avec la participation de Sébastien Fleuret (Géographe, CNRS, ESO-Angers) et Pascal Glémain (Economiste, CeRESS, ESSCA Angers) interviendront sur les thèmes :

« Retour sur les effets de la transition en Roumanie et l’impact de la crise financière actuelle »
« Rapports entre minorités, santé, microfinance »

La crise économique de 2008 met en lumière les difficultés conjoncturelles ainsi que le retard, voire la dégradation structurelle des États d’Europe centrale et orientale membres de l’Union européenne. La Roumanie est de ceux-là. Mais quelles en sont les conséquences pour la population au quotidien ?
Les conférenciers proposent de présenter dans un premier temps les principaux effets visibles de la crise sur l’économie et sur le niveau de vie de la population roumaine : à partir de données statistiques publiques et par comparaisons avec les États voisins, notamment la Hongrie.

Dans un second temps, deux champs exploratoires de la question seront ouverts :
– Les solutions de microfinancement pour les créateurs d’entreprises. Au travers de cette entrée il s’agira de montrer comment se développe et se structure l’offre en microfinance en Roumanie, et de discuter de ses apports potentiels à la lutte contre les difficultés économiques actuelles. Il s’agira aussi de débattre des déséquilibres internes au pays.
– Ces mêmes déséquilibres internes seront au centre de l’approche des problématiques en santé en Roumanie actuelle. Depuis le début des années 1990, différentes réformes ont été engagées dans le système de santé publique et dans le système assurantiel en santé en Roumanie. Elles conduisent à un recours croissant à l’offre privée en santé. Il en résulte un système à deux, voire trois vitesses, qui pose la question de l’offre à destination des populations les plus démunies dans la crise.
Ce portrait de la Roumanie dans la crise donne à voir le pays sous un angle différent, et cherchera à montrer quelles sont les perspectives à courts et moyens termes pour la population roumaine.

Rendez-vous le mardi 13 mars à 17h30
Maison des sciences humaines Confluences
5 bis boulevard Lavoisier, Angers
Amphithéâtre Germaine Tillion

Entrée libre et ouverte à tout.e.s

Le président de l’association Amis-CLER
emmanuel.bioteau@univ-angers.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *