Colloque Figures de l’Utopie, hier et aujourd’hui

Plan de la cité de Palmanova, gravure peinteDans le langage courant actuel, « utopique » veut dire impossible, une utopie étant une construction de l’Imaginaire. Ainsi historiens et créateurs nous décrivent l’utopie comme un système clos visant à codifier a priori des formes instituées pour la vie sociale, culturelle, éducative. L’épanouissement du genre utopique correspond à une période où l’on pense que les hommes et femmes devraient construire autrement leurs formes d’organisation politique et sociale, que d’autres modes de vie, d’autres mondes sont possibles.
Y aurait-il aujourd’hui une fin des utopies (vs. Uchronies) ? Les formes historiques de l’Utopie éclairent-elles notre présent ? Y a-t-il une fin de l’histoire, quand, dans la confusion actuelle, fait rage le combat entre les prophètes du déclin et ceux du renouveau religieux ? Nous plaçons-nous dans un renouveau des perspectives cycliques? Notre actualité participe-t-elle d’une régression généralisée ou peut-elle contribuer au contraire à projeter vers l’avenir de nouveaux modèles alternatifs de société ou de contre-société (Nouvel Age, altermondialisme) quand se réinvente et s’actualise le concept de Citoyen du Monde ? Comme  l’idéologie, elle pose la question des « références ultimes », références à la fois d’ordre social et culturel pour qu’utopie, idéologie et culture fassent système, entre Utopies fermées et utopies ouvertes.

D’où le projet de ce colloque visant à mettre en évidence et exposer dans notre société mondialisée, diverses formes émergentes d’Utopies susceptibles d’ouvrir la voie à l’expression des significations imaginaires culturelles et sociales et à nos modalités d’être ensemble (utopies concrètes), quand elles visent à les questionner si ce n’est à les renouveler.

Le choix des organisateurs est d’étudier dans l’Histoire et le temps présent les créateurs et acteurs des Utopies, particulièrement dans les domaines français et américains.

Direction du colloque: Christine Bard et Lauric Guillaud pour l’Université d’Angers, Georges Bertin pour le Cnam Pays de la Loire.

Jeudi 27 et vendredi 28 septembre 2012
Faculté des lettres, langues et sciences humaines
Maison des sciences humaines
Inscription obligatoire, gratuite pour les étudiants, doctorants et membres des laboratoires partenaires

Télécharger le programme du colloque et le bulletin d’inscription


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *