Archives de catégorie : Actualités / News

Sortie du dictionnaire des féministes

Couverture du Dictionnaire des féministes

Premier dictionnaire historique sur les féministes, ce livre présente en 587 374 mots, 421 notices biographiques et 137 notices thématiques, 1700 pages, et sous la plume de 196 auteur.e.s, une vision globale des féminismes en France des origines à nos jours.

Il synthétise les connaissances les plus actuelles sur des questions aussi variées que les différentes formes de féminisme, les revendications, les théories et les trajectoires militantes en faveur de la cause des femmes.

Christine Bard sera l’invitée des émissions :

« La marche de l’histoire », sur France Inter,  le mardi 14 février 13h30-14h
« L’heure bleue », sur France Inter, le mardi 28 février 20h-21h
« La Fabrique de l’histoire », sur France Culture, le lundi 6 mars 2017  9h -10h.

JE Enfant et Végétal / mercredi après-midi 25 janvier 2017

enfant-vegetal-axe3-definitif

L’axe « Cultures du végétal et de l’environnement » de la SFR Confluences et le programme  régional EnJeu[x] s’associent autour d’une demi-journée consacrée à
« Enfant et végétal »
mercredi 25 janvier de 14h à 17h à la MRGT (salle Frida Kahlo)

Vous êtes invité.e.s à y participer et à diffuser autour de vous l’annonce de cet événement.

Yves Denéchère, Cristiana Oghina-Pavie, Nuscia Taïbi, Isabelle Trivisani-Moreau

Les Mardis de Confluences – conférence du 10 janvier 2017

 

sam_0690

Mardi 10 janvier 2017      

18h-20h     

Maison de la recherche Germaine Tillion – UFR LLSH – Campus de Belle-Beille – Angers

 « QUAND LE ROCK S’INVITE DANS L’ESPACE PUBLIC »

Les débats engendrés autour du metal par le Hellfest

 Présentation :

Lorsqu’on discute de vivre ensemble et d’enjeux démocratiques, on a tendance à considérer que les pratiques culturelles passent après d’autres sujets qui relèveraient de domaines plus sérieux comme la politique ou à l’économie. Peut-être parce qu’on estime que les jugements sur la culture (et en particulier lorsqu’il s’agit d’artistes ou de contenus liés aux industries culturelles), comme les préférences musicales, relèvent de la sphère privée. L’exemple des controverses autour du Hellfest (festival clissonnais qui programme de la musique metal) entre 2008 et 2010 permettra au contraire de souligner à quel point la sphère publique est composée d’individus et de collectifs aux points de vue contradictoires, mais pourtant tous constitutifs du monde social.

Intervenant :

Gérôme Guibert est maître de conférences en sociologie et directeur adjoint de l’institut de la communication et des médias (UFR Arts & Médias, Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle). Ses recherches sont liées aux pratiques musicales qu’il aborde à partir de questions d’économie et de territoire. Il travaille sur la culture heavy metal depuis plus de dix ans. Il est membre du comité scientifique de la revue MMS (Metal Music Studies, Intellect Books) et a organisé en 2014 le colloque international « heavy metal & sciences sociales : un état des lieux de la recherche francophone » à Angers.

 

Coordonnateur du cycle : Arnaud de Lajartre

Contact : Annie Ribrault

 

 

Les Mardis de Confluences / conférence du 6 décembre 2016

Quelle laïcité pour notre société ?

Mardi 6 décembre 2016            18h-20h           Maison de la recherche Germaine Tillion – UFR LLSH – Campus de Belle-Beille

5bis, Boulevard Lavoisier – Angers

visuel-laicite

 Intervenants :

Jean-Michel YVARD (Maître de conférences en anglais)

 Perspectives croisées (France, Grande-Bretagne, Etats-Unis) sur les notions de sécularisation et de laïcité

Après les attentats de Charlie Hebdo puis ceux de Nice, les caricatures publiées dans le journal satirique français puis, plus récemment, certains arrêtés qui ont été pris localement afin d’interdire le port du burkini sur nos plages ont souvent donné lieu à des réactions en demi-teintes dans les pays anglo-saxons. C’est du caractère disparate et pour le moins contrasté de telles réactions que l’on voudrait repartir afin de tenter d’en donner quelques explications d’ordre historique, en montrant notamment comment le processus de laïcisation, ou encore de sécularisation, a pu faire sentir ses effets et être envisagé d’une manière différente en divers temps et en divers lieux, en particulier en France, en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis.

Martine LONG (Maître de conférences en droit public)

Laïcité : du pacte républicain aux enjeux contemporains

« La laïcité n’est pas une opinion parmi d’autres mais la liberté d’en avoir une. Elle n’est pas une conviction mais le principe qui les autorise toutes, sous réserve du respect de l’ordre public. » (Observatoire de la laïcité). 
La laïcité en France trouve son fondement dans la loi de séparation des églises et de l’Etat de 1905 et constitue l’une des bases de notre pacte républicain. Ce principe postule une séparation stricte entre les églises et le pouvoir politique et administratif et a été interprété strictement notamment dans le cadre du fonctionnement du service public. Pour autant, si la religion relève de la sphère privée, elle constitue aussi un fait social et donne lieu à des pratiques et des manifestations.

L’objet de cette conférence sera de rappeler les bases historiques de la conception française de la laïcité, ses fondements, et ses implications.

Le débat permettra de questionner des problématiques récentes : arrêté anti-burkini, jurisprudence du Conseil d‘Etat sur les crèches dans les lieux publics etc…

Coordinateur du cycle :    Arnaud de Lajartre

Contact :      Annie Ribrault     Maison de la recherche Germaine Tillion

Les Mardis de Confluences / conférence du 11 octobre 2016

image-conf-1

« TERRORISME ET MONDIALISATION  »

Conférence du cycle 2016-2017 des Mardis de Confluences
« L’ Après-Charlie »

Mardi 11 octobre 2016        18h-20h  / Maison de la recherche  Germaine Tillion – UFR LLSH – Campus de Belle-Beille

Présentation:

Le « djihad mondialisé ». Ainsi les observateurs parlent-ils souvent des nombreux attentats de Daech et autres organisations terroristes fondamentalistes au sein des différents continents. Mais cette question des rapports entre terrorisme et mondialisation n’est pas nouvelle, comme le prouvera notre intervenante. En effet, Jenny RAFLIK interrogera l’histoire de cette relation sulfureuse entre terrorisme et mondialisation du XIXème siècle à aujourd’hui : au-delà de la coïncidence chronologique entre les phases de la mondialisation et les grandes vagues de terrorisme, quels sont les liens entre les deux phénomènes ? Cette interrogation nous conduira à interroger quelques stéréotypes ou préjugés sur le terrorisme contemporain.

Intervenante :

Jenny RAFLIK est enseignante-chercheuse en histoire contemporaine à l’Université de Cergy-Pontoise, et spécialiste de l’histoire du terrorisme.

Elle a récemment publié un ouvrage « Terrorisme et mondialisation » (Gallimard – 2016) et est régulièrement invitée par les médias pour développer ce sujet dans une approche historique.

Conférence sur le site du canal UA / en écoute à partir du lien ci-après : http://canal-ua.univ-angers.fr/avc/courseaccess?id=2660

Une vue du public présent à la conférence :

https://zimbra.univ-angers.fr/service/home/~/?auth=co&loc=fr&id=247514&part=4

Coordinateur du cycle :    Arnaud de Lajartre

Contact :      Annie Ribrault

Pause littéraire / lundi 30 mai midi / Jean-François Troin

Pause littéraire à l’Espace culturel

Le 30 mai 2016

La planète des Z'U - Auteur : Jean-François Troin

Pour clore cette 1ère année des Mardis de Confluences dédiés à l’Après Charlie, un rendez-vous convivial vous est proposé le lundi 30 mai de 12h15 à 13h30 à l’Espace culturel pour une pause littéraire sur un thème qui nous concerne tous : le petit monde des universités…

Le questionnement sur les attentats de Charlie Hebdo nous avait déjà conduits à aborder le sujet de la caricature (des femmes politiques). Le 30 mai, ce sera le tour des universitaires : en cette fin d’année, il sera temps et salvateur de rire de nous-mêmes, de nos manies, de nos codes, de nos ambitions, de notre système, etc.

Un cocktail sera proposé à l’ensemble des participants.

Jean-François Troin, Géographe, spécialiste du monde arabo-musulman et Professeur émérite de l’Université de Tours, a effectué une partie de sa carrière d’enseignant au Maroc où il a séjourné  onze ans. Son ouvrage La Planète des Z’u. Des univers s’y terrent, (Éditions du Petit Pavé, 2014) est une fiction qu’il a écrite après avoir observé tout au long de sa carrière ses « chers collègues.»

Informations pratiques :

Achat possible du roman au prix de 25 euros

Renseignez-vous par e-mail  > annie.ribrault @ univ-angers.fr

Maison de la recherche Germaine Tillion

 

Coordinateur du cycle : Arnaud de Lajartre

L’édition numérique et ses potentiels / Jeudi 28 avril de 12h à 14h à la MRGT

Hubert_Guillaud

Hubert Guillaud

Journaliste 
Rédacteur en chef d’InternetActu.net
Le Media de la Fondation internet nouvelle génération
Partenaire du Monde.fr, des Echos et de Rue89

Rédacteur en chef d’A lire ailleurs, la revue de veille d’InternetActu et de la Fing.

« Entre autres domaines directement impactés par les changements sociétaux en cours, l’édition numérique actuellement en pleine mutation interroge les pratiques des enseignants-chercheurs comme auteurs/producteurs et comme lecteurs/consommateurs de littérature (scientifique). Le dialogue organisé autour d’Hubert Guillaud (FING / Internet Actu) sera l’occasion d’échanger autour des vécus, idées, perspectives qui s’ouvrent et se réalisent actuellement dans ce domaine. »

Jeudi 31 mars / « Bakary Diallo, mémoires peules » / axe 3 de la SFR

Nous invitons Mélanie Bourlet, enseignante-chercheuse de l’INALCO Paris à venir projeter et présenter son film « Bakary Diallo, mémoires peules »

le 31 mars 2016 à 14h – Amphi Tillion

à la Maison de la recherche Germaine Tillion .
Ce film nous conduit sur les traces de Bakary Diallo, berger peul connu pour être un des premiers tirailleurs sénégalais à avoir relaté en français son expérience de la Première Guerre Mondiale dans son roman “Force-Bonté ». De retour parmi les siens en 1928, il compose en peul, sa langue maternelle, de longs poèmes chantant la beauté et la luxuriance des paysages de son enfance.
Aujourd’hui disparus, la redécouverte de ses poèmes permettrait de rendre sa place à Bakary Diallo dans l’histoire de la littérature africaine.
Le film sera suivi d’un débat avec la réalisatrice puis deux chercheuses sur les littératures éco-poétiques sur l’Afrique.
Nous parlerons donc littérature, et plus spécialement littératures éco-poétiques sur l’Afrique, mais aussi géographie de l’environnement de la vallée du fleuve Sénégal et représentations de l’environnement en Afrique.
A. Nuscia Taïbi (MCF HDR)
Université d’Angers
LETG-Angers LEESA, UMR 6554 CNRS
Département de géographie
2 boulevard Lavoisier 49045 Angers
https://www.researchgate.net/profile/Taibi_Aude
http://www.univ-angers.fr/fr/_plugins/mypage/mypage/content/a.taibi.html
http://vegetal.hypotheses.org/

Jeudi 24 mars à 18h – Conférence de Marie Anne Matard-Bonucci

« Antisémitisme (s) : un éternel retour ? »

Conférence de Marie Anne Matard-Bonucci

photo de Marie Anne Matard-Bonucci

Dans le cadre de la semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme, l’Université d’Angers, avec le soutien du Collectif universitaire angevin de solidarité pour les réfugiés et demandeurs d’accueil, vous invite à participer à une conférence le :

Jeudi 24 mars, de 18h à 20h
Maison de la recherche Germaine Tillion, 5bis,boulevard Lavoisier, Angers
Entrée libre et gratuite

Antisémitisme(s) : un éternel retour ?

Que peuvent les historiens pour comprendre l’antisémitisme et aider à le combattre ? L’antisémitisme est-il un racisme ? Comment comprendre la longévité des préjugés antijuifs ?


En survolant, dans la longue durée, les formes principales de l’hostilité antijuive on s’interrogera sur ses manifestations actuelles au regard des avancées récentes de la recherche historique.

Spécialiste du fascisme et de l’antisémitisme Marie-Anne Matard-Bonucci est professeure d’histoire contemporaine à Paris 8 et membre de l’Institut Universitaire de France. Elle a récemment dirigé le numéro spécial de la Revue d’Histoire contemporaine intitulé « Antisémitisme(s) : un éternel retour ? ».

Christine Bard
christine.bard @ univ-angers.fr

22 mars 2016 / séminaire « les circuits alimentaires de proximité : des dynamiques forcément solidaires ? »

Le prochain séminaire de l’axe 4  de la SFR Confluences aura lieu le 22 mars 2016 de 14 heures à 17 heures, à la Maison de la Recherche Germaine Tillion de l’Université d’Angers.

Il portera sur:

Les circuits alimentaires de proximité : des dynamiques forcément solidaires ?

 Trois interventions suivies d’un débat :

Marius Chevalier-Jacquemin, Université de Limoges (UMR Géolab) : « Les circuits alimentaires de proximité : quel dosage entre liberté individuelle, action collective et organisation hiérarchique ? » Exemples en région Poitou-Charentes/Limousin

Gilles Maréchal a dirigé des recherches sur les circuits courts alimentaires au sein de la Fédération régionale des Civam de Bretagne. Il abordera deux dimensions des solidarités alimentaires : l’accès pour tous à l’alimentation saine (Bretagne) et le programme brésilien de lutte contre la faim par la mobilisation de l’alimentation locale.

Julien Noël : enseignant-chercheur à l’Université d’Angers (UMR ESO) :

Ses activités de recherche portent sur la valorisation des ressources alimentaires au sein des filières agro-halieutiques. Il évoquera les solidarités alimentaires en Bretagne et les organisations de producteurs en circuits courts à partir des filières halieutiques.

Contact:  genevieve.pierre@univ-angers.fr     

Geneviève PIERRE
UMR ESO 6590

Continuer la lecture de 22 mars 2016 / séminaire « les circuits alimentaires de proximité : des dynamiques forcément solidaires ? »

Les Mardis de Confluences – conférence du 8 mars 2016

9782228913140_couv_300

« Où est Charlie? Femmes terroristes : que trouble la violence politique des femmes ? »

Mardi 8 mars 2016
18h-20h
Maison de la recherche Germaine Tillion

Présentation :
« Un terroriste sur deux est une femme » s’inquiète-t-on dans les années 1970 et 1980. Synonyme de réactivation de la violence politique dans les démocraties occidentales, cette période signe la résurgence des actes violents et collectifs motivés par des raisons politiques avec la présence remarquable et remarquée de femmes. Surnommées par les médias les « amazones de la terreur », les militantes d’organisations révolutionnaires armées comme la Fraction armée rouge (RAF) en Allemagne ou Action directe en France apparaissent comme une énigme sociale. Tour à tour décrites comme des furies, des sorcières, des pasionarias, ou encore des amoureuses manipulées par des hommes pygmalions, elles sont confrontées à une hypertrophie du regard et à une mise en abîme où histoire et mythes se rencontrent. La violence politique des femmes se heurte en somme aux « silences de l’histoire » (Michelle Perrot), aux normes et aux imaginaires sociaux, dans une période marquée par la deuxième vague féministe. Perçues comme des symboles d’un désordre social et sexué, les « femmes terroristes » sont ainsi confrontées à la classique négation de la capacité des femmes à être violentes, à la disqualification politique de leur action et à l’amalgame entre féminisme et terrorisme, éclairant ainsi la construction contemporaine et sexuée du militantisme violent.

Intervenante :
Fanny BUGNON, Maîtresse de conférences en histoire / études de genre. Université de Rennes 2.

Coordinateur du cycle : Arnaud de Lajartre
Contact : Annie Ribrault – Maison de la recherche Germaine Tillion

Les Mardis de Confluences – conférence du 9 février 2016

« Où est Charlie?

Les caricatures de femmes politiques »

Mardi 9 février 2016
18h-20h
Maison de la recherche Germaine Tillion – UFR LLSH – Campus de Belle-Beille

Présentation :
On dit que les caricatures et les dessins d’humour ont remarquablement résisté, surtout en France, au pouvoir de la photographie, du cinéma et de la télévision.
Mais qu’en est-il de leur pouvoir de représentation et d’action sur l’image de la femme, surtout depuis l’entrée des femmes dans l’espace public?
Cette conférence s’ouvrira sur le versant verbal du mot « caricature », lorsque Armelle Le Bras-Chopard évoquera le traitement caricatural dont les femmes continuent souvent à faire l’objet, y compris au Parlement. Avec Taïna Tuhkunen, nous aborderons le versant graphique et cinématographique de la question, tout en examinant certaines des caricatures extraites de l’ouvrage On les aura! de Catherine Beaunez, caricaturiste présente à la conférence. Le dialogue ainsi amorcé avec la dessinatrice d’humour s’élargira, dans un troisième temps, de manière à permettre au public de participer aux discussions autour de ce sujet qui nous fera revisiter l’univers tricolore de la politique française dans un éclairage volontairement provocateur.
Intervenants :
Catherine Beaunez, dessinatrice de presse et d’humour
Armelle Le Bras-Chopard, professeure émérite de science politique, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
Taïna Tuhkunen, professeure de littérature et de cinéma nord-américains, Université d’Angers
Coordinateur du cycle : Arnaud de Lajartre
Contact : Annie Ribrault /MRGT

Les Mardis de Confluences – conférence du 12/1/2016

Croisés-Naples.SanGenaro.XIVe

représentation de deux chevaliers croisés, en prière.
Provenance: Naples, église San Genaro, XIVe siècle.

« Où est Charlie ? Les religions et la guerre »

Mardi 12 janvier 2016
18h-20h
Maison de la recherche Germaine Tillion

5bis, boulevard Lavoisier – campus de Belle-Beille  – Angers
Présentation :
« Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! » Cette phrase, d’ailleurs sans doute jamais prononcée par l’envoyé du pape auquel elle est attribuée au début du XIIIe siècle lors de la croisade contre les hérétiques cathares dans la France du Midi, est emblématique des relations souvent ambigües entre les religions et la guerre. Cependant, au milieu du XVIe siècle, Sébastien Castellion écrit : « Tuer un homme, ce n’est pas défendre une doctrine, c’est tuer un homme ».
La conférence, à deux voix, propose d’en éclairer certains épisodes dans l’histoire du christianisme et de l’islam. Un premier temps analysera le discours des textes religieux (bible et coran) sur la question de la guerre. Un second temps envisagera la « guerre sainte » (croisade et djihâd) au cours du Moyen Âge. Un troisième temps se penchera sur les guerres de religion entre catholiques et protestants, et l’émergence d’un discours sur ce que nous appelons aujourd’hui tolérance et laïcité.
Intervenants :
Didier Boisson, Jean-Michel Matz (UMR CERHIO)

 

Pour la captation sonore de la conférence :

cliquez ici