Archives de catégorie : Actualités / News

Les Mardis de Confluences – conférence du 9 février 2016

« Où est Charlie?

Les caricatures de femmes politiques »

Mardi 9 février 2016
18h-20h
Maison de la recherche Germaine Tillion – UFR LLSH – Campus de Belle-Beille

Présentation :
On dit que les caricatures et les dessins d’humour ont remarquablement résisté, surtout en France, au pouvoir de la photographie, du cinéma et de la télévision.
Mais qu’en est-il de leur pouvoir de représentation et d’action sur l’image de la femme, surtout depuis l’entrée des femmes dans l’espace public?
Cette conférence s’ouvrira sur le versant verbal du mot « caricature », lorsque Armelle Le Bras-Chopard évoquera le traitement caricatural dont les femmes continuent souvent à faire l’objet, y compris au Parlement. Avec Taïna Tuhkunen, nous aborderons le versant graphique et cinématographique de la question, tout en examinant certaines des caricatures extraites de l’ouvrage On les aura! de Catherine Beaunez, caricaturiste présente à la conférence. Le dialogue ainsi amorcé avec la dessinatrice d’humour s’élargira, dans un troisième temps, de manière à permettre au public de participer aux discussions autour de ce sujet qui nous fera revisiter l’univers tricolore de la politique française dans un éclairage volontairement provocateur.
Intervenants :
Catherine Beaunez, dessinatrice de presse et d’humour
Armelle Le Bras-Chopard, professeure émérite de science politique, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
Taïna Tuhkunen, professeure de littérature et de cinéma nord-américains, Université d’Angers
Coordinateur du cycle : Arnaud de Lajartre
Contact : Annie Ribrault /MRGT

Les Mardis de Confluences – conférence du 12/1/2016

Croisés-Naples.SanGenaro.XIVe

représentation de deux chevaliers croisés, en prière.
Provenance: Naples, église San Genaro, XIVe siècle.

« Où est Charlie ? Les religions et la guerre »

Mardi 12 janvier 2016
18h-20h
Maison de la recherche Germaine Tillion

5bis, boulevard Lavoisier – campus de Belle-Beille  – Angers
Présentation :
« Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! » Cette phrase, d’ailleurs sans doute jamais prononcée par l’envoyé du pape auquel elle est attribuée au début du XIIIe siècle lors de la croisade contre les hérétiques cathares dans la France du Midi, est emblématique des relations souvent ambigües entre les religions et la guerre. Cependant, au milieu du XVIe siècle, Sébastien Castellion écrit : « Tuer un homme, ce n’est pas défendre une doctrine, c’est tuer un homme ».
La conférence, à deux voix, propose d’en éclairer certains épisodes dans l’histoire du christianisme et de l’islam. Un premier temps analysera le discours des textes religieux (bible et coran) sur la question de la guerre. Un second temps envisagera la « guerre sainte » (croisade et djihâd) au cours du Moyen Âge. Un troisième temps se penchera sur les guerres de religion entre catholiques et protestants, et l’émergence d’un discours sur ce que nous appelons aujourd’hui tolérance et laïcité.
Intervenants :
Didier Boisson, Jean-Michel Matz (UMR CERHIO)

 

Pour la captation sonore de la conférence :

cliquez ici

Calendrier du cycle 2015-2016 des Mardis de Confluences

Calendrier 2015-2016 du cycle de conférences des Mardis de Confluences « Où est Charlie ? »

30/11  – Vincent GUERIN, docteur en histoire contemporaine Caroline RENAUD-DUPARC, maîtresse de conférences en droit privé et sciences criminelles, Université d’Angers  Corinne BOUCHOUX, Sénatrice de Maine et Loire et historienne « Au nom de Charlie : plus de sécurité aux dépens des libertés individuelles ? » Amphi E  Faculté des Lettres 18h-20h

12/1  – Jean-Michel MATZ, professeur d’université en histoire    médiévale, Université d’Angers     Didier BOISSON, professeur d’université en histoire moderne, Université d’Angers « Les religions et la guerre : Intolérance et tolérance » 18h-20h – Amphi Tillion Maison de la recherche (sous réserve )

9/2   –  Taïna TUHKUNEN, professeur d’université en littérature et études cinématographiques, Université d’Angers     Armelle LE BRAS-CHOPARD, professeure émérite de science politique, Université Versailles-Saint Quentin      Catherine BEAUNEZ, dessinatrice d’humour « Les caricatures de femmes politiques »  18h-20h  lieu à définir

8/3  –  Fanny BUGNON, Maîtresse de conférences en histoire / études de genre, Université de Rennes 2 « Femmes terroristes : que trouble la violence politique des femmes ? »   18h-20h  lieu à définir

Les Mardis de Confluences – conférence du 30 novembre 2015

Mardis de Confluences 2015-2016
« Où est Charlie ? »

La SFR Confluences redémarre son cycle de conférences débats ouvertes à tous.

Après le thème des « Performances », c’est désormais aux tenants et aux aboutissants des attentats de Charlie hebdo que différents chercheurs en sciences humaines vont s’intéresser de novembre 2015 à mai 2016. Ce cycle intitulé « Où est Charlie ? » ne questionnera pas exclusivement l’attentat survenu dans les locaux de Charlie Hebdo en janvier dernier, mais portera plus globalement sur la violence terroriste, ses motifs, ses racines, ses conséquences.
Seront ainsi abordés par des chercheurs en droit, en histoire, en littérature, etc., les attentats du World Trade Center, la surveillance globale, les liens entre guerre et religions, la liberté d’expression et le droit à la caricature, dont celle des femmes politiques, ainsi que le rôle des femmes dans le terrorisme.

Et pour débuter le cycle, les Mardis de Confluences démarrent par … un « Lundi de Confluences » : lundi 30 novembre, 18 h / 20 h, Maison de la recherche Germaine Tillion, campus de Belle-Beille
« Au nom de Charlie : plus de sécurité aux dépens des libertés individuelles ? »

Dans un premier temps, avec Vincent Guérin, docteur en histoire contemporaine, nous nous déplacerons outre Atlantique, aux États-Unis, pour observer, dans l’après-après 11 septembre, la pointe avancée des politiques antiterroristes. Nous nous focaliserons sur un dispositif en devenir : FAST pour Future Attribute Screening Technology. Développé par le Department Homeland Security, FAST a pour objectif explicite de détecter et désamorcer une « intention » malveillante. Il repose sur le postulat qu’une personne qui souhaite commettre un crime a un comportement « remarquable » qui se traduit sur le plan comportemental, physiologique, etc.

Dans un second temps, avec Caroline Renaud-Duparc, maître de conférences en droit privé et sciences criminelles, nous verrons, dans la perspective ouverte par les travaux du professeur Mireille Delmas-Marty, comment dans le droit pénal français, notamment depuis la loi relative à la rétention de sûreté adoptée le 25 février 2008, on observe, via l’internationnalisation du droit et de la menace terroriste, un glissement normatif sécuritaire : le passage d’une culpabilité/punition à une dangerosité/neutralisation et conjointement l’affaiblissement de la responsabilité et du libre arbitre, au risque d’une déshumanisation du droit pénal.

Enfin, avec Corinne Bouchoux, sénatrice de Maine-et-Loire et historienne, nous verrons comment le législateur a saisi ce sujet.

Arnaud de Lajartre directeur-adjoint de la SFR Confluences
Responsable du cycle des Mardis de Confluences

Conférence de Danièle Lochak / mardi 10 novembre 2015

IMG_0692
La SFR Confluences est heureuse de vous inviter à participer à la conférence de Danièle Lochak qui se déroulera  le 10 novembre 2015 de 18 h 00 à 20 h 00, Amphi Inca, Faculté de Droit, économie et gestion.
C’est une juriste de très haut niveau, connue pour son implication dans la défense des droits de l’homme, notamment auprès du GISTI (Groupe d’Information et de Soutien des Immigrés) qu’elle a présidé. Elle est actuellement professeure émérite  de droit public à l’Université Paris Ouest Nanterre – La Défense.
Sa conférence aura pour titre :Atteindre l’égalité : comment concilier universalité et différences (V. en ce sens son ouvrage Le droit et les paradoxes de l’universalité, Coll. Les voies du droit, PUF, 2010, 254 pages). Cette intervention se déroulera dans le cadre de laSFR Confluences,  dans le cadre de l’axe 2 de cette structure (Changement social : genre, discriminations et inégalités).
Félicien Lemaire (CJB)
Chadia Arab (ESO)
Nahema Hanafi (CERHIO)
responsables de l’axe 2 de la SFR Confluences

Séminaire « Financements alternatifs et monnaies complémentaires » – jeudi 10 décembre 2015 – MdRGT

Jeudi 10 décembre 2015, 14h-17h
Salle Aimé Césaire, Maison de la Recherche Germaine Tillon (campus Belle Beille)

Ce séminaire est le premier d’un cycle de conférences portant sur les Nouvelles formes d’échange organisé par l’Axe 4 « Innovations, Développement, Solidarités » de la Structure Fédérative de Recherche en LLSHS de l’Université d’Angers – SFR Confluences

Que l’on parle de monnaies locales complémentaires, de microfinance ou de crowdfunding (financement participatif), on s’intéresse à des formes monétaires et des dispositifs financiers alternatifs au système monétaire, bancaire et/ou financier conventionnel. De quoi s’agit-il exactement ? Comment ces innovations monétaires et nouvelles modalités de financement fonctionnent-elles ? Quelles en sont les différentes formes ? Comment et pourquoi ont-elles émergé ? Quels sont les enjeux de ces nouveaux dispositifs ? Ont-ils vocation à se substituer aux modèles dominants des échanges ? Quel est leur poids dans nos économies ? Quels sont les freins et les risques associés à leur développement ? Comment les lever ? Qu’ont en commun ces nouvelles formes d’échanges ? En quoi se distinguent-elles ? Quelles sont les interconnexions entre ces différentes expérimentations et innovations (par ex. la création de monnaie facilitant l’accès au crédit et à l’initiative économique ou le financement des acteurs et des projets de l’ESS par le crowdfunding …) ?
C’est à ces questions que cherchera à répondre le séminaire à travers les regards croisés de Catherine Deffains-Crapsky, Pascal Glémain, Jean-Philippe Magnen, et Thibault Cuénoud.

Continuer la lecture de Séminaire « Financements alternatifs et monnaies complémentaires » – jeudi 10 décembre 2015 – MdRGT

Migrations au féminin – exposition et conférence – septembre 2015

Exposition et conférence sur l’immigration des femmes

Le 17 septembre 2015

La SFR Confluences a le plaisir d’accueillir l’exposition itinérante conçue par l’association Génériques (1)  « Migrations au féminin, un siècle d’histoires en France ». Elle est visible tout le mois de septembre à l’Espace culturel de l’Université d’Angers.

À travers une sélection de documents d’archives, « Migrations au féminin » permet de retracer les réalités vécues par les femmes de l’immigration du début du XXe siècle jusqu’à nos jours qu’elles soient arrivées en France comme immigrées économiques, réfugiées, exilées politiques, étudiantes ou dans le cadre du regroupement familial. L’exposition se propose de parcourir un siècle de migrations au féminin dans ses différentes dimensions

– le travail : des nounous suisses des années 1900 aux coiffeuses sans papiers d’aujourd’hui

– les revendications politiques et sociales : de la résistance à la lutte contre le sexisme et toutes les discriminations

– la participation citoyenne : des enjeux nationaux à l’ouverture européenne.

(1) Depuis 1987, l’association Génériques fait connaître l’histoire et la mémoire de l’immigration en France et en Europe à travers ses activités scientifiques et culturelles : la revue Migrance, le portail Odysséo, les colloques et les expositions.

Chadia Arab, chercheuse en géographie sociale
Conférence de Chadia Arab, chercheuse en géographie sociale, le jeudi 17 septembre, à 18 h :

« Des femmes dans l’immigration. Des Marocaines en France, Espagne et ailleurs dans le monde »

Si les femmes ont toujours été présentes dans les mobilités migratoires, elles sont trop souvent assimilées à la figure d’épouse ou de fille de migrant. Or, la question des femmes qui partent seules tenter l’aventure vers l’Europe ou vers d’autres pays, est de plus en plus répandue, mais encore peu étudiée. Elles sont de moins en moins discrètes, cachées, voire oubliées, et donc de plus en plus visibles dans les espaces qu’elles traversent et où parfois elles s’installent. Les femmes représentent 48% des 230 millions de migrant.e.s internationaux dans le monde. Leurs mobilités soulèvent la question de leurs activités économiques et de leur insertion sociale dans le pays d’arrivée. Cela nous amène à nous interroger sur la signification que prend cette féminisation des migrations à la fois dans les pays de départ mais aussi dans les pays d’arrivée, en nous questionnant sur l’autonomie que ces femmes peuvent acquérir (ou non) en migrant. Le propos sera illustré par l’exemple des femmes marocaines en France et en Espagne.

 

Mise en place de la commission « Confluences culturelles »

 

La SFR a décidé de créer une commission culturelle qui serait chargée d’impulser diverses actions d’animation scientifique (Mardis de Confluences, par exemple), de travailler en lien avec la commission Culture de l’Université, de créer et d’entretenir divers partenariats avec des associations ou des institutions culturelles. Tous les membres des laboratoires de la SFR, enseignants-chercheurs, doctorants, personnels administratifs des laboratoires et programmes de recherche ont été invités à y participer.

La première réunion de cette commission s’est déroulée le 11 juin 2015

Continuer la lecture de Mise en place de la commission « Confluences culturelles »

JE Voix de femmes / 16 juin 2015

MSS_BnF FR MS 854 - fol 141

DES FEMMES EN LITTÉRATURE
L A  V O I X,   L E  J E U  E T  L E  G E N R E

ORGANISÉE PAR FRÉDÉRIQUE LE NAN ET CATHERINE PERGOUX-BAEZA

dans le cadre du programme de recherche GEDI, porté par la SFR Confluences

MARDI 16 JUIN 2015 | FACULTÉ DES LETTRES, LANGUES ET SCIENCES HUMAINES |

MAISON DE LA RECHERCHE GERMAINE TILLION | AMPHI G. TILLION | 5 BIS BD LAVOISIER, ANGERS
CONTACT : pauline.boivineau@univ-angers.fr
Comment penser le genre dans la production d’œuvres littéraires attribuées à des femmes quand l’histoire ne permet pas toujours de leur apporter un semblant de contextualisation, ou quand cette production ne nous est parvenue qu’à l’état de traces ?
Cette journée d’études devrait donner une place nouvelle à des femmes d’hier et d’aujourd’hui qui, faute de n’avoir pu se déclarer librement auteures, ont cherché différentes postures et stratégies pour s’approprier le droit d’écrire.
Seront explorés, dans leurs dimensions textuelles et sociales, travestissements et masquages divers, anonymats voulus ou non, neutralisations et autres contournements du genre. De manière non exclusive, mais face aux contraintes que la réception critique a pu imposer aux femmes, on étudiera l’anticipation de cette infortune au sein même de leur activité d’écrivaines.

Continuer la lecture de JE Voix de femmes / 16 juin 2015

Exposition « Les Zoos humains : l’invention du sauvage »

csm_visuel_expo_ZH_94d053567c

 

L’exposition « Zoos humains » met en lumière l’histoire de femmes, d’hommes et d’enfants, venus d’Afrique, d’Asie, d’Océanie ou d’Amérique, exhibés en Occident dans des cirques, des cabarets, des foires, des zoos, des villages reconstitués dans le cadre des expositions universelles et coloniales.
C’est l’histoire de prétendus civilisés exploitant de prétendus sauvages. Du 16e siècle jusqu’à la veille de la Deuxième Guerre mondiale, des femmes, des hommes et même des enfants étaient amenés d’Afrique, d’Asie, des Amériques pour être exhibés en Occident, puis un peu partout dans le monde. De 1815 à 1940, ils auraient été près de 35000 à être ainsi « montrés » comme des choses, à travers le monde, et à avoir attisé la curiosité de près d’un milliard quatre cent millions de visiteurs.
L’exposition raconte cette histoire encore peu connue. Les panneaux, fort bien documentés, en rappelle les origines et les intérêts économiques que ces « zoos » humains ont pu générer au profit d’une Europe en plein essor colonialiste.
Elle permet aussi d’expliquer l’histoire du racisme et de mieux en comprendre les mécanismes.

Continuer la lecture de Exposition « Les Zoos humains : l’invention du sauvage »

Lundi 4 mai – Conférences « Panthéonisation » à la MSH

Pantheon_200x200px

A l’occasion de la panthéonisation qui aura lieu en mai, le CERHIO et la SFR Confluences organisent le
LUNDI 4 MAI, de 17h à 20h, à la MSH,
une conférence qui aura pour titre :
« L’entrée de Geneviève Anthonioz de Gaulle, Pierre Brossolette, Germaine Tillion, Jean Zay au Panthéon : une mise en perspective historienne et mémorielle »

avec : Christine Bard (Professeure d’histoire contemporaine, Université d’Angers) : Le Panthéon aujourd’hui : quelles attentes ?


et Jacqueline Sainclivier (professeure émérite d’histoire contemporaine, Université de Rennes 2) : Eclairages sur le choix de ces quatre résistants.

Interventions suivies d’échanges avec la salle.

Entrée libre et gratuite.

Les Mardis de Confluences – conférence du 7 avril 2015

 

Caprices stephane.tasse

Cycle de conférences des Mardis de Confluences

SFR Confluences – Université d’Angers en partenariat avec Terre des Sciences
PERFORMANCE ET THEATRE
Mardi 7 avril 18h-20h
Amphi Tillion
MSH site d’Angers – UFR LLSH – Campus de Belle-Beille – Université d’Angers

Continuer la lecture de Les Mardis de Confluences – conférence du 7 avril 2015

Programme de recherche « Enjeu(x) » : appel à candidatures pour deux contrats doctoraux

Le programme “EnJeu[x]: Enfance & Jeunesse” vise à structurer le périmètre thématique scientifique de l’enfance et de la jeunesse.

La Convention Internationale des Droits de l’Enfant (1989) définit l’enfance comme la période d’âge comprise entre 0 et 18 ans. Le terme jeunesse recouvre toute ou en partie cette tranche d’âge en fonction des acceptions et se prolonge au-delà. Le programme se concentre donc sur cette période sans s’interdire d’élargir un peu en fonction des processus étudiés. Les problématiques de la petite enfance (jusqu’à 6 ans), de l’âge scolaire (6 à 13 ans), de l’adolescence sont concernées par les recherches à développer dans EnJeu[x] dans une démarche résolument pluridisciplinaire à l’instar des child studies/children studies/chilhood studies anglo-saxonnes.

Ce domaine de recherche – à la fois nouveau, interdisciplinaire et émergent – développe une nouvelle approche de l’étude des enfants et des jeunes, dans une perspective diachronique et transnationale. Il s’agit de comprendre l’enfance et la jeunesse pour améliorer la qualité de vie et le bien-être des enfants et des jeunes, pour optimiser les services qui leur sont proposés, pour leur permettre d’exercer leurs droits et d’affirmer leur parole.

Continuer la lecture de Programme de recherche « Enjeu(x) » : appel à candidatures pour deux contrats doctoraux