Colloque “Le non-recours en débat” – vendredi 6 décembre 2013

UNIVERSITE D’ANGERS

SFR CONFLUENCES

FACULTE DES LETTRES, LANGUES ET SCIENCES HUMAINES

5 BIS, BOULEVARD LAVOISIER

ANGERS

 

Inscription avant le 2 décembre sur     colloque.ouest@gmail.com

 

 

 PRESENTATION DU COLLOQUE

 

Ce colloque entend débattre du non-recours aux droits et aux services sociaux ou de santé en croisant différents champs disciplinaires : sociologie, géographie sociale, science politique et histoire. À partir d’une pluralité de thèmes tels que le handicap, la jeunesse, le revenu de solidarité active, les services sociaux ou les aidants familiaux, cette journée poursuit un double objectif. En premier lieu, il s’agira d’éclairer les facteurs expliquant ou au contraire rendant difficile l’accès aux droits et aux services sociaux ou de santé (conditionnalité des aides, complexité des démarches administratives, obstacles psychologiques etc.). En second lieu, nous verrons en quoi le succès de la catégorie du « non-recours » éclaire des changements qui interviennent dans l’action sanitaire et sociale marquée par une logique de rationalisation et d’évaluation de ses dispositifs et de ses aides.

Enfin, ce colloque ambitionne de mettre en lien des chercheurs avec des professionnels de l’action sociale et des élus locaux. Par l’échange d’expériences et de points de vue, émergeront des réflexions qui viendront nourrir les connaissances sur des phénomènes plus généraux comme la prise en charge des publics en difficulté et la mise en œuvre des dispositifs sociaux.

Plusieurs questionnements seront au cœur des interventions et des échanges. L’émergence de la catégorie de non-recours éclaire-t-elle les transformations socio-historiques de l’action sociale et sanitaire ? Le non-recours tend-il à susciter de nouvelles catégorisations de la pauvreté ou renforce-t-il les catégorisations existantes (« l’assisté », « le bon pauvre » etc.) ? Comment la catégorie de « non-recours » est-elle appréhendée par les professionnels et quelles en sont les incidences sur leur métier ? Comment l’analyse de l’expérience des ayants droit nous éclaire-t-elle sur le « décrochage » dans les parcours vers l’accès aux droits ou la « mise en retrait complète » vis-à-vis des institutions du social ? Quels sont les sens donnés aux usages, mésusages et non-usages des dispositifs de l’aide sociale ?

Pour ce faire, ce colloque réunira des interventions diversifiées qu’il s’agisse des cadres théoriques, terrains d’étude ou approches méthodologiques. Dans cette perspective il s’agira de décrypter et de comprendre les expériences et pratiques des professionnels de l’intervention sociale autant que celles des ayants droit.

Cette journée s’adresse à l’ensemble des acteurs impliqués dans le champ de l’action sociale et médico-sociale, aux chercheurs en Sciences Humaines et Sociales et à toute personne intéressée par la thématique de l’accès aux droits et aux services sociaux.

Elle s’inscrit dans le cadre du programme de recherche OUEST hébergé par la MSH Ange-Guépin (Nantes) qui est conduit en partenariat avec une pluralité d’acteurs du territoire parmi lesquels la Fédération Nationale des Associations d’Accueil et d’Insertion (FNARS) des Pays de la Loire, le Conseil général du Maine-et-Loire, la ville d’Angers et le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) d’Angers, la ville de Nantes et le CHU de Nantes. Cette recherche-action est financée par la Région Pays de la Loire dans le cadre de l’appel à projets « expertise au profit du territoire 2011 ».

 

Pour en savoir plus sur le projet de recherche OUEST (Offre, Usages et Expertise des Services au profit du Territoire) : http://ouest.hypotheses.org

 

 

Programme du colloque

SFR Confluences, Université d’Angers

08h30 – 9h00             

Accueil des participants

Café de bienvenue, remise des badges

 9h00 – 9h15   

Allocutions d’ouverture

 Christine Bard, Directrice de la SFR Confluences d’Angers et Professeure des universités en histoire – CERHIO

Philippe Duhamel, Directeur du laboratoire ESO Angers et Professeur des universités en géographie (IMIS-ESTHUA) – ITBS

Pascal Caillaud, Directeur adjoint de la MSH Ange-Guépin – Chargé de recherche CNRS en Droit – DCS

Rose-Marie Veron, Adjointe au Maire d’Angers en charge de l’Action et de l’Animation Sociale, de la Santé, du Handicap et de la vie associative – Vice-présidente du CCAS d’Angers – Conseillère régionale (secrétaire de la commission culture, jeunesse, sport, éducation populaire) / Sous réserve de confirmation

9h15 – 10h15

Débats et controverses autour du non-recours aux droits et aux services sociaux

Plénière introductive

 Manuella Roupnel, Coordinatrice du projet OUEST, Maître de conférences en Sociologie – Université d’Angers – ESO (9h15-9h30)

Nicolas Duvoux, Maître de conférences en Sociologie – Université Paris-Descartes – CERLIS (9h30-10h15)

10h15 – 10h30 :

Pause

10h30 – 12h30           

Penser les transformations des politiques sociales au prisme du non-recours

Session du matin – Deux ateliers en parallèle

 

Atelier 1 – Le non-recours : révélateur des transformations du travail social ?

Discutants : Pascale Moulévrier, Maître de conférences HDR en Sociologie – Université Catholique de l’OUEST – CENS et Maud Cesbron, Déléguée régionale FNARS Pays de la Loire

 Le non-recours : une conséquence de la focalisation sur les besoins sociaux ?

Marc Fourdrignier, Maître de conférences en Sociologie – Université de Reims Champagne-Ardenne – CEREP

La notion de non-recours face au droit à réparation en maladie professionnelle : retour sur un dispositif de participation observante

Anne Marchand, Doctorante en Histoire et en Sociologie – chargée d’étude Giscop93

Comprendre les formes de non-recours de la part de jeunes « à bas niveau de qualification »

Philippe Bregeon, Professeur associé en Sociologie – Université de Poitiers – GRESCO

 

 Atelier 2 – Promouvoir l’accès aux droits : entre politique de rationalisation et idéal de la participation

Discutants : Nicolas Roinsard, Maître de conférences en Sociologie – Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand – CRESPPA et Carolina Bénito, Chargée d’observation et d’évaluation – Ville d’Angers

 La place de l’évaluation des politiques dans l’analyse du non‐recours au droit, de la compréhension du phénomène à la remise en question de l’action publique : le cas du non‐recours au RSA

Nadia Okbani, Doctorante en Science politique – Sciences Po Bordeaux – CED

 Rationnalisation de l’offre par les technologies : un facteur supplémentaire de non-recours

Daniel Thierry, Maître de conférences en Sociologie – Université de Rennes 1 – CRAPE

 Le non-recours comme instrument de contrôle du métier : le cas des assistantes des services sociaux municipaux

Joan Cortinas, Docteur en Sociologie de l’EHESS et de l’Université Autonome de Barcelone – CRESPPA

 Citoyenneté sociale et prise en charge de la pauvreté en dialogue : le cas de l’aide sociale facultative

Julie Voldoire, Docteure en Science politique de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne – Post-doctorante MSH Ange-Guépin – CED

 

12h30 – 14h15 :

Pause déjeuner

 

14h15 – 16h15           

Des trajectoires sociales aux usages des dispositifs

Session de l’après-midi – Deux ateliers en parallèle

 

Atelier 3 –  L’enjeu de reconnaissance des ayants droit face aux institutions

Discutants : Claire Auzuret, Doctorante en Sociologie - Université de Nantes - CENS et
 Bruno Baron, Conseiller municipal aux solidarités de la Ville d’Angers et Directeur du centre social et du CCAS de Montreuil-Juigné

 Usages tactiques des services de l’infra-assistance : les cas des « jeunes en errance » 

Céline Rothé, Docteure en Science politique – ingénieur de recherche à l’EHESP – CRAPE

Le non-recours aux droits et dispositifs liés au handicap : enjeux de catégorisation, enjeux de reconnaissance

Brigitte Berrat, Maître de conférences en Sociologie – Université Paris 13 – PREFAS-GRIF

Logiques d’usages et représentations de l’aide familiale et professionnelle par les aidants familiaux de proches atteints de la maladie d’Alzheimer

Céline Rothé, Docteure en Science politique de l’Université Rennes 1 – Ingénieur de recherche à l’EHESP – CRAPE ;

Arnaud Campéon, Docteur en Sociologie de l’Université Lille 3 – Ingénieur de recherche à l’EHESP – CRAPE ;

Blanche Le Bihan, Docteure en Science politique de l’Université Rennes 1 – Enseignant-chercheur à l’EHESP – CRAPE ;

Alis Sopadzhiyan, Docteure en Science politique de l’Université Rennes 1 – Ingénieur de recherche à l’EHESP – CRAPE

 
Atelier 4 - Recourir aux dispositifs d'assistance : entre logiques d'acceptation et de distanciation

Discutants : Samuel Delepine, Maître de conférences en Géographie – Université d’Angers – ESO et Elvire Bornand, Chef de projet Observation sociale et Animation lutte contre le non-recours – Ville de Nantes

 Les populations marginalisées face aux dispositifs d’assistance. Le cas des squatteurs en Ile-de-France

Anne Petiau, Docteure en Sociologie de l’Université Paris Descartes – Chargée de recherche ITSRS ;

Lionel Pourtau, Sociologue HDR – Université Paris Sud – E3S

 Ce que nous dit le non-recours de la pauvreté : étude de cas sur le non-recours des exploitants agricoles

Clara Deville, Doctorante en Science politique – Université Picardie Jules Verne (Amiens) – CURAPP

Du stigma à la marque d’inclusion : enjeux de reconnaissance entre usagers et professionnels dans le champ de la santé mentale

Erwan Autés, Doctorant en Sociologie – Université de Nantes – CENS

 

16h15 – 16h30 :

Pause



Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search