Mardi de Confluences « Paysages de savanes en Afrique de l’Ouest. Des héritages, mais quels patrimoines ? » par Aziz Ballouche, 11 avril 2023

Les Mardis de Confluences se poursuivent autour de la thématique des Héritages avec une conférence intitulée :

Paysages de savanes en Afrique de l’Ouest. Des héritages, mais quels patrimoines ?

par

Aziz Ballouche, Professeur de géographie, ESO-Angers, Université d’Angers

Introduction et animation par Chadia Arab, géographe, chargée de recherche au CNRS, UMR ESO-Angers, et Eric Pierre, Maître de conférences en Histoire contemporaine, TEMOS, Université d’Angers.

Le 11 avril 2023 de 18h à 20h

En Amphi Germaine Tillion, à la Maison de la Recherche Germaine Tillion (5bis boulevard de Lavoisier, Angers).

Revoir la conférence

Paysage de savane (Bandafassi,, Sénégal oriental, A. Ballouche 2016)

Les savanes, dans leur grande diversité, constituent le paysage ordinaire des espaces ruraux de l’Afrique de l’Ouest soudano-sahélienne. Les dynamiques naturelles des milieux de savane, comme les systèmes de production à vocations agro-sylvo-pastorales qui leur sont associés ont fait l’objet de très nombreuses études scientifiques. Pourtant, la perception et la connaissance de ces paysages, dans le grand public, comme parmi les acteurs institutionnels et une partie du monde académique, restent souvent marquées par des représentations forgées autour d’imaginaires nostalgiques, coloniaux ou édéniques. C’est pourquoi la compréhension des différentes dynamiques que connaissent ces paysages à différentes échelles de temps, ainsi que l’identification des parts d’héritage qu’ils comportent, viennent utilement éclairer nos conceptions des savanes ouest-africaines et les enjeux environnementaux et patrimoniaux qui leur sont liés.

Paradoxalement, les regards portés sur les savanes africaines varient entre l’image d’une nature sauvage véhiculée par le documentaire animalier, terrain d’aventure du safari et objet de protection des parcs nationaux, d’une part, et celle des brousses dégradées soumises à des feux destructeurs et à la désertification. Entre ces deux pôles, peut parfois trouver place une vision idéalisée d’espaces habités par des peuples dits autochtones, vivant harmonieusement avec leur environnement. Dans tous les cas, de telles conceptions justifient des discours et des démarches conversationnistes visant la protection de l’environnement et la patrimonialisation de la nature, comportant aussi un danger de marginalisation et de stigmatisation des populations locales et de leurs actions.

La conférence propose, tout d’abord, de documenter par quelques exemples, le caractère profondément construit des savanes ouest-africaines, à travers une confrontation séculaire, voire millénaire, des sociétés à leur environnement. Les trajectoires paysagères ainsi reconstituées permettent ensuite de mesurer l’enracinement historique qui fait leur spécificité et leur originalité, en tant que paysages culturels. Il s’agira enfin de reconnaitre leur éventuelle valeur patrimoniale à protéger, conserver et valoriser, en rejetant une vision déterministe ou péjorative de leur anthropisation.

Renseignements : Clémence Guillemont | clemence.guillemont@univ-angers.fr | 02 41 22 63 20



Citer ce billet
Clémence Guillemont (2023, 26 mars). Mardi de Confluences « Paysages de savanes en Afrique de l’Ouest. Des héritages, mais quels patrimoines ? » par Aziz Ballouche, 11 avril 2023. Structure Fédérative de Recherche Confluences. Consulté le 21 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/n2jj

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search