Tous les articles par Christine Bard

Assemblée générale de l’Association des Ami.e.s du CLER le 8 novembre 2011

Voici quatre mois bientôt que l’association des Ami.e.s du CLER a été créée.

Nous vous proposons d’adhérer à l’association, dont les objectifs sont :

 

 

1. La coordination

  • permettre un travail de coordination d’équipes et d’enseignants chercheurs qui travaillent ou qui souhaitent travailler sur et/ou avec la Roumanie,
  • inciter les travaux interdisciplinaires et pluridisciplinaires
  • valoriser, partager et renforcer la connaissance de la Roumanie forgée dans les disciplines LLSHS

2. L’appui aux programmes

  •  conseiller, mettre en relation, informer sur les programmes de recherche et pédagogiques  qui peuvent faciliter les relations avec la Roumanie (de type Egide, Europe etc)
  • orienter vers les services compétents de l’Université et contribuer à la recherche de partenaires roumaines

3. La promotion

  • des travaux et des études sur la Roumanie au sein de l’Université
  •  co-construction des objets de recherche et des outils de valorisation en partenariat avec les acteurs extra-académiques des relations franco-roumaines : associations (ex Maison de l’Europe, coordination Anjou-Roumanie), milieux scolaires, instituts culturels etc.

…et nous vous proposons de participer à la première Assemblée Générale de l’association, Mardi 8 novembre 2011, à 17h30, à la Maison des Sciences Humaines d’Angers.

Par ailleurs, le Centre Ligérien d’Etudes Roumaines (CLER), créé en avril dernier, lance à présent son programme de conférences 2011-2012 en lien avec Confluences-MSH. Cette année, les conférences des « Mardis de la MSH » seront conjointement organisées par le CLER. La première conférence, de Mme Marina Muresanu-Ionescu, aura lieu Mardi 8 novembre 2011 à 18h. Cette conférence a pour intitulé Le Paris de Ionesco et Cioran. Stratégie(s) et ambiguïté(s) de l’exil. Lire le résumé de la conférence. 

Président de l’Association des Ami.e.s du CLER : Emmanuel Bioteau

Secrétaire : Samuel Delepine. Trésorière Cristiana Oghina-Pavie

Bulletin d’adhésion à télécharger.

Conférence de Marina Muresanu sur Ionescu et Cioran

Pour l’année 2011-2012 le cycle de conférences Les mardis de Confluences aura pour thème la Roumanie.

Le Centre ligérien d’études roumaines (CLER) nouvellement créé à l’initiative de Confluences est partenaire de ces conférences. L’association Amis-CLER organise une assemblée générale le 8 novembre à 17h30.

Pour la première rencontre de l’année, nous avons le plaisir de vous inviter le 8 novembre 2011 à 18h à la Maison des sciences humaines Confluences, l’amphitheâtre Germaine Tillion  (5bis Bd Lavoisier 49045 Angers), pour la conférence de 

 Marina Muresanu-Ionescu : Le Paris de Ionesco et Cioran. Stratégie(s) et ambiguïté(s) de l’exil

La façon dont Eugène Ionesco et Emile Cioran perçoivent Paris, vivent et créent à Paris est indissolublement liée à la nature de leur exil. Selon les périodes, les aléas de l’histoire, les méandres de leur vie, leur Paris est un espace protecteur, source de félicité ou bien de peurs et d’inquiétudes, « paradis » ou « enfer ». A base de nombreuses citations tirées des textes autobiographiques de Ionesco et de Cioran, journaux intimes, entretiens, ainsi que des documents récents à l’appui, la conférence se propose de saisir « l’état parisien » des deux auteurs, les « Parisiens de Roumanie », les « vrai-faux Roumains ». Des incursions dans des biographies tourmentées, controversées sur la toile de fond d’une époque historique trouble et complexe.

Marina Muresanu Ionescu est professeur à l’Université “Al.I. Cuza” de Iasi (Roumanie) et à l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne.  Depuis plusieurs années, elle joue un rôle de premier plan dans les relations entre la France et la Roumanie.  Ses ouvrages les plus récents portent sur Eminescu et Nerval : un intertexte possible (2008), L’enseignement du français langue étrangère (2007), Pour une sémiotique du narratif. Une lecture de Nerval (2007), sans citer les nombreux articles publiés en France, en Roumanie et ailleurs.

Marina Muresanu Ionescu est à l’origine de nombreuses initiatives en faveur de la francophonie en Roumanie : Séminaire d’Etudes Francophones, fondation d’une troupe de théâtre étudiant francophone, une série éditoriale “Espaces francophones”…  Les Journées de la Francophonie, ample manifestation culturelle et scientifique qu’elle a initié avec le Centre  Culturel Français de Iasi, en 1995 a déjà connu 14 éditions. L’ordre des Palmes Académiques de la République Française et le prix de la revue “Cronica” et du Centre culturel français de Iasi récompensent son engagement pour la promotion de la francophonie.

Depuis son séjour en tant que lectrice de langue et civilisation roumaine à l’Université d’Angers en 1992-1994, Marina Muresanu Ionescu est restée attachée à l’Anjou et à la sensibilité que les Angevins manifestent pour la Roumanie.

Entrée libre, ouverte à tous.

Contact

Président de l’association Amis- CLER : Emmanuel Bioteau (emmanuel.bioteau@univ-angers.fr)

Membre du bureau de l’association: Cristiana Oghina-Pavie (cristiana.pavie@univ-angers.fr), Samuel Delepine (samuel.delepine@univ-angers.fr)

 

 

Assemblée constituante : Association des Amis du Centre ligérien d’études roumaines

Nous avons le plaisir de vous convier à l’Assemblée Constituante de l’Association des Amis du Centre Ligérien d’Etudes Roumaines (CLER). Le Centre se donne pour objectifs de :

–      promouvoir la recherche et les travaux étudiants portant sur la Roumanie,

–      offrir un appui aux travaux portant sur la Roumanie,

–      créer des ponts entre recherche et vie associative et culturelle locale.

Le Centre s’inscrit dans le programme Confluences Maison des Sciences Humaines.

Jeudi 23 Juin 2011 à 14h00, salle Frida Kahlo de la Maison des Sciences Humaines d’Angers.

Espérant votre présence et des échanges riches et constructifs ce 23 juin,

Christine Bard, Directrice du Programme Confluences,

Cristiana Pavie, CERHIO,

Emmanuel Bioteau, ESO-Angers,

Samuel Delépine, ESO-Angers.

 

“Dalila Morsly, d’Alger à Angers”

Journée d’étude et d’amitié

“Dalila Morsly, d’Alger à Angers : engagement féministe et complexité linguistique”

le 22 juin 2011 de 14h à 18h

à la Maison des Sciences Humaines Confluences – Faculté des Lettres, 5 bis Bd Lavoisier Angers

Une initiative du programme scientifique pluridisciplinaire Confluences, avec le soutien de : l’Université d’Angers (UFR Lettres, Langues et Sciences humaines, le laboratoire de psychologie PPI, les Relations internationales), et des associations Crépuscule, Archives du féminisme et Amis de la MSH.

Mots de bienvenue :
Didier Le Gall doyen de l’UFR Lettres, Langues et Sciences humaines
John Webb vice-président Relations internationales de l’Université d’Angers

Animation :
Chadia Arab chargée de recherche, ESO, Université d’Angers
Christine Bard professeure d’histoire, Université d’Angers, directrice de la Maison des sciences humaines – Il y a une autre féministe.
Ben Lebdaï professeur Université du Maine et Nadia Lebdaï À Dalila, d’Alger à Angers : un chemin commun jalonné d’échanges professionnels et surtout d’amitié
Christiane Chaulet Achour professeure Université de Cergy-Pontoise – « Présence de femmes » et le « groupe Aïcha »
Amar Nabti professeur, Université de Tizi-Ouzou – Témoignage d’un ancien étudiant de l’Université d’Alger
Marie-Françoise Chitour maîtresse de conférences Université Galatasaray/Université d’Angers – Alger-Angers : des lieux si lointains et si proches ou «la porte ouverte en plein
soleil ».
Mourad Yelles maître de conférences H.D.R. Inalco Paris – Dalila en toutes saisons …

Pause : thé à la menthe et pâtisseries d’Algérie

Arezki Metref journaliste et écrivain, Paris – Linguistique, sport de combat ?
Violaine Bigot maîtresse de conférences Université Paris III – Dalilalger, Dalilali, Dalilangers – Glossolalie fonctionnelle
Nadja Maillard PRAG, FLE, Université d’Angers – Dalila d’Alger à Angers, passeuse de savoirs et d’enthousiasme
Besma El Omari professeure Université de Birzeit – Entre Alger et Angers… il y a la Palestine
Nedjma Cherrad maîtresse de conférences Université Mentouri de Constantine – Alger/Constantine/Angers : contributions de Dalila Morsly à l’essor de l’université
de Constantine
Nourredine Saâdi maître de conférences université d’Artois, écrivain – D. M., affectueusement
Souad Labbize romancière et néanmoins ancienne étudiante de Dalila Morsly,Toulouse – La langue n’a pas d’os
Paguy slameur, Paris – D’Ali à Dalila.

Contact : chadia.arab@univ-angers.fr

Programme à télécharger