FilIAM

FilIAM – Filiations, Identités, Altérités Médiévales : Expériences sociales et représentations de la parenté dans le cas des filiations « à défaut » / 2020-2023

La manière dont les médiévaux pensent, éprouvent et se représentent la parenté dans l’Occident latin (XIe-mi XVIe s.) est au cœur du projet Fil.IAM. C. Avignon coordonne un programme de recherches sur les incidences sociales et culturelles de la hiérarchisation des filiations résultant d’un « défaut de naissance ». Créateur d’incapacités juridiques, ce defectus canonique stigmatise d’une macule de bâtardise les enfants illégitimes. Ces tensions génèrent des processus de déni ou de dégradation des filiations mais aussi des stratégies d’affiliations subsidiaires (nourricières, artificialisées) qui seront confrontés aux logiques, motifs et enjeux d’exclusions et de vulnérabilité dans le cas d’autres formes de filiations dégradées en lien avec les disabilties de l’infirmité ou de la maladie. Le programme permettra d’assurer un traitement concerté et optimisé des signaux faibles d’une documentation éparse, tout en renouvelant les grilles de lecture de la bâtardise médiévale par la mise en œuvre d’une comparaison entre expressions et représentations des incapacités juridiques et expressions et représentations des infirmités du corps.

Coordination du projet : Carole Avignon

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search