2 – Changement social

 

Axe 2 : Changement social : genre, discriminations et inégalités : Chadia Arab (ESO), Nahema Hanafi (CERHIO) et Caroline Duparc (CJB)

Calendrier des activités 2019-2020

L’axe 2 de la SFR Confluences vous propose cette année neuf moments de rencontre sur le thème du Changement social : genre, discriminations et inégalités. Divers ateliers ou conférences sont organisés dans le cadre de l’Assemblée Générale ou de son séminaire, parfois en partenariat avec le Mois du genre, le master Etudes sur le genre ou encore des collectifs de l’UA luttant contre les inégalités et discriminations.

Le séminaire « Les Mardis du Changement social » portera, comme l’année précédente, sur le genre et les sexualités. Il fera intervenir des membres de l’UA, et notamment de jeunes chercheurs et chercheuses, ainsi que des collègues extérieur·es à l’UA.

Lors de ce moment convivial, placé sur le créneau du déjeuner, chacun·e est invité·e à amener un plat à partager.

  • Mardi 24 septembre 2019, 12h-14h, salle Frida Kahlo Atelier Jeunes chercheur·es « Genre et sexualités »

Jimmy Charruau, juriste (docteur, ATER, Centre Jean Bodin), L’appréhension juridique des thérapies de conversion sexuelle

Yvelin Ducotey, angliciste/études filmiques (docteur, CIRPALL), Les portraits de personnalités LGBTQI+ dans les biopics

Marien Gouyon, anthropologue (post-doctorant, ESO), Ethnographie sur la dimension intime des rapports sociaux homosexuels masculins à Dubaï (sous réserve)

  • Mardi 22 octobre 2019, 12h-14h, salle Frida Kahlo

 Atelier des doctorant·es « Genre et sexualités »

Marine Gilis, historienne (doctorante, TEMOS), Les représentations des organes génitaux féminins dans les revues du MLF

Valentin Taveaud, historien, (doctorant, TEMOS), Les femmes de la maison Ackerman-Laurance, entre famille et entreprise

Philippine Valois, historienne, (doctorante, TEMOS), Le désir ou l’éveil des sens des pubères au siècle des Lumière

  • Jeudi 24 octobre 2019, 14h-18h, Amphi Germaine Tillion

 Assemblée générale de la SFR Confluences

Ateliers de l’axe 2 : quels projets de recherche ? quelles stratégies collectives ?

  • Mardi 5 novembre 2019, 12h-14h, salle Frida Kahlo

 Bérangère Taxil (professeure de droit international public, Centre Jean Bodin), Sexualités et droit d’asile : perspectives actuelles

  • Mardi 14 janvier 2020,11h30-12h30, Amphi Germaine Tillion

Conférence en partenariat avec le master Etudes sur le genre

Gabrielle Houbre (maîtresse de conférences HDR en histoire contemporaine, CERILAC, Université de Paris), Transidentités (France, 19e siècle)

  • Mardi 11 février 2020, 12h-14h, salle Frida Kahlo

Manon Vialle, sociologue (post-doctorante, Centre Norbert Elias), Femme-nature et Homme-culture en AMP : comment s’articulent genre et biologie dans la médecine reproductive ?

  • Mardi 10 mars 2020, 12h-14h, Amphi Germaine Tillion

 Conférence en partenariat avec le Mois du genre

Salima Amari, sociologue (CRESPPA, Université Paris 8), Les « carrières lesbiennes » dans un contexte post-migratoire en France (date à confirmer)

  • Mardi 24 mars 2020, 18h-19h, Amphi Germaine Tillion

 Présentation en partenariat avec le Mois du genre

Nahema Hanafi (maîtresse de conférences en histoire, TEMOS), Tout savoir sur le master Etudes sur le genre : présentation de la formation et modalités de candidature

  •  Mardi 28 avril 2020, 12h-14h, salle Frida Kahlo

 Luttes contre les inégalités et discriminations : les collectifs de l’UA

Séminaire autour du Collectif Universitaire Angevin de Solidarité avec les Réfugiés et les Demandeurs d’Accueil et du Collectif Lucioles

 

L’axe 2 étudie les changements temporels, territoriaux et psychologiques, en s’intéressant à leurs acteurs et actrices. Le rythme rapide de transformation des sociétés rend en effet nécessaire l’étude attentive de ces mutations et de leurs effets sur la cohésion sociale. Citons l’urbanisation accélérée du monde, les mobilités accrues de résidence, de travail et de loisirs des populations, les recompositions territoriales dont l’Union Européenne est un vecteur majeur, les crises environnementales et sanitaires, la nouvelle donne économique, la recherche d’un développement durable et équitable, les transformations relativement récentes des relations entre les sexes et entre les générations…Les sciences humaines participent d’ailleurs au changement social. Par les connaissances qu’elles apportent, elles agissent sur la formation des opinions et par les analyses qu’elles proposent, elles informent également la décision politique. Elles ont leur part dans les progrès médicaux (apport de la psychologie sur le handicap, par exemple) et dans la lutte contre les exclusions et les discriminations à travers des rapports, auditions ou recherches intéressant directement l’Etat ou les collectivités.

– Qu’est-ce que le genre ?
C’est un concept qui permet d’étudier la différenciation des sexes dans les sociétés d’hier et d’aujourd’hui. C’est, en quelque sorte, le “sexe social” fabriqué à partir de prescriptions, de rôles, d’images, d’apprentissages etc. De plus en plus on associe au genre l’étude des sexualités, sous l’angle des normes ou des pratiques et cultures minoritaires (LGBTQI). Le genre inclut également les études novatrices sur les masculinités. Mais les grands classiques de la sociologie du genre tels que les inégalités dans le monde du travail ou dans les lieux de pouvoir sont toujours à revisiter et à actualiser.
Le genre est devenu important un champ d’étude universitaire notamment en lettres, langues et sciences humaines mais aussi en médecine, biologie, histoire et épistémologie des sciences…

Recherches en sciences humaines à l'Université d'Angers