Les programmes transversaux

FilIAM – Filiations, Identités, Altérités Médiévales : Expériences sociales et représentations de la parenté dans le cas des filiations « à défaut » / 2020-2023

La manière dont les médiévaux pensent, éprouvent et se représentent la parenté dans l’Occident latin (XIe-mi XVIe s.) est au cœur du projet Fil.IAM. C. Avignon coordonne un programme de recherches sur les incidences sociales et culturelles de la hiérarchisation des filiations résultant d’un « défaut de naissance ». Créateur d’incapacités juridiques, ce defectus canonique stigmatise d’une macule de bâtardise les enfants illégitimes. Ces tensions génèrent des processus de déni ou de dégradation des filiations mais aussi des stratégies d’affiliations subsidiaires (nourricières, artificialisées) qui seront confrontés aux logiques, motifs et enjeux d’exclusions et de vulnérabilité dans le cas d’autres formes de filiations dégradées en lien avec les disabilties de l’infirmité ou de la maladie. Le programme permettra d’assurer un traitement concerté et optimisé des signaux faibles d’une documentation éparse, tout en renouvelant les grilles de lecture de la bâtardise médiévale par la mise en œuvre d’une comparaison entre expressions et représentations des incapacités juridiques et expressions et représentations des infirmités du corps.

Coordination du projet : Carole Avignon

ANR SCAENA / Scènes Culturelles Ambiances ET traNsformations urbAines / 2019-2022

En s’appuyant sur le concept de scènes culturelles, le projet SCAENA a pour objectif d’analyser les encastrements complexes qui s’opèrent entre une offre culturelle et artistique située, la présence de start-up ou d’entrepreneurs créatifs, les configurations urbaines et l’organisation sociale d’un territoire.  Au-delà d’une réflexion théorique et méthodologique sur le concept de scène, le projet analyse des conditions d’émergence, de mise en visibilité et de développement des scènes et étudie leurs enjeux stratégiques, notamment pour les gouvernements urbains. 4 terrains sont privilégiés : Angers, Grenoble, Nantes et Austin.

Coordinateurs scientifiques :

Charles Ambrosino
Maître de conférences en urbanisme et aménagement à l’Institut d’Urbanisme et de Géographie Alpine, Université de Grenoble

Dominique Sagot-Duvauroux
Economiste, professeur à l’Université d’Angers, GRANEM

https://scaena.hypotheses.org/

PANORISK / 2015-2021

Le programme de recherche PANORisk – Placements, Assurances et Nouveaux Risques est financé par la Région Pays de la Loire, dans le cadre de son appel à projet Dynamiques scientifiques.

Porté par Le Mans Université, le projet réunit 7 laboratoires partenaires répartis sur les campus universitaires de Nantes, Angers, Le Mans et les écoles de Management Audencia et ESSCA.

Ce programme vise le développement d’outils d’aide à la décision dans les domaines de l’épargne d’assurance, l’épargne de placement, la gestion des risques liés au vieillissement, à la santé, à la transition énergétique, au climat, aux crises économiques, politiques et financières, ou bien encore à la crédibilité des institutions financières.

Cette recherche, est pluridisciplinaire, associant économistes, mathématiciens et gestionnaires.

Responsable angevin du projet : Serge BLONDEL, GRANEM

Laboratoires associés

GAINS (Economie – Le Mans), LMM (Mathématiques – Le Mans), LEMNA (Economie – Nantes), GRANEM (Economie et Gestion – Angers), LAREMA (Mathématiques – Angers), AUDENCIA Research (Economie et Gestion, Nantes), ESSCA Knowledge (Economie et Gestion, Angers)

http://panorisk.univ-lemans.fr/fr/index.html 

ANR RosesMondes / 2015-2020

ANR RosesMondes : Création, patrimonialisation et marchandisation dans le monde des roses  (2015-2020) coordonné par Bernard Calas, UMR 5115 Les Afriques dans le Monde, Bordeaux (géographie). Partenaires : TEMOS –Université d’Angers (histoire), LADYSS – Université paris Ouest Nanterre (sociologie), IRHS INRA, Université d’Angers, Agrocampus Ouest (génétique), GRANEM – Université d’Angers, Agrocampus Ouest (économie).

Chercheur responsable de la partie histoire du programme : Cristiana Pavie (TEMOS) 

https://rosesmonde.hypotheses.org/

INFORMA « Injonction à se FORMer et à s’Adapter » / 2016-2020

Retenu dans le cadre des appels à projet « Paris scientifiques régionaux » 2016, le programme de recherche « INjonction à se FORMer et à s’Adapter » (INFORMA) bénéficie d’un financement de la Région des Pays de la Loire pour une durée de trois ans afin de réunir un ensemble de chercheurs (sociologues, géographes, économistes, juristes, historiens, spécialistes de l’éducation de la gestion…) autour de l’étude de la formation professionnelle continue (FPC) et des enjeux actuels qui l’entourent, de promotion de l’emploi et de sécurisation des parcours professionnels.

Au croisement des thèmes abordés de l’emploi, du chômage et de la précarité professionnelle, a émergé la question de la formation continue et du grand enjeu actuel qui l’entoure pour la promotion de l’emploi et de de la sécurisation des parcours professionnels. En effet, si la question de la formation fait l’objet d’un large consensus dans notre société, elle tend aussi de plus en plus à prendre le caractère d’une obligation sociale. L’objectif présidentiel de doubler le nombre de demandeurs d’emploi en formation est tout à fait exemplaire de cette injonction à se former et à s’adapter.

Coordination scientifique : Manuella Roupnel-Fuentes, MCF en sociologie à l’Université d’Angers, UMR ESO.

Le programme réunit des membres de l’UMR Espace et société – Angers (UMR ESO-Angers 6590 CNRS, Université d’Angers), du Centre nantais de sociologie (CENS FRE CNRS 3706, Université de Nantes), du Centre de recherche en éducation de Nantes (CREN EA 2661, Université de Nantes), du Laboratoire d’Économie et de Management de Nantes-Atlantique (LEMNA EA 4272, Université de Nantes et École des Mines de Nantes), du Laboratoire de Psychologie des Pays de la Loire (LPPL EA 4638, Université de Nantes et Université d’Angers), du Groupe de recherche angevin en économie et management (GRANEM MA 49, Université d’Angers), du laboratoire de Droit et changement social (UMR DCS 6297 CNRS, Université de Nantes), du Groupe d’analyse des itinéraires et des niveaux salariaux (GAINS EA 2167, Université du Maine.

https://informa.hypotheses.org

EnJeu[x] / 2015-2019

EnJeu[x] Enfance et Jeunesse est un programme de recherche porté par l’Université d’Angers, financé par la région Pays de la Loire et agréé par la MSH Ange-Guépin. Il fédère un large consortium autour de l’étude de l’enfance et de la jeunesse et ambitionne de se positionner comme un réseau de recherche reconnu, au niveau national et international, sur ces thématiques porteuses d’enjeux sociétaux forts pour l’avenir.

EnJeu[x] regroupe tous les laboratoires de lettres, langues, sciences humaines et sociales des Pays de la Loire travaillant sur les thématiques de l’enfance et de la jeunesse, mais aussi des laboratoires des domaines de la santé, de la nutrition et des sciences de l’ingénieur, soit 130 enseignants-chercheurs et 17 laboratoires.

Nova Child, seul réseau français d’entreprises au service de l’innovation pour le bien-être de l’enfant, complète ce consortium en tant que partenaire socio-économique principal.

Dans le domaine de la santé, le Réseau Sécurité Naissance, association promotrice du réseau régional de suivi des enfants vulnérables « Grandir ensemble », complète ce consortium.

La direction du programme est assurée par Yves Denéchère (Université d’Angers), et par trois co-directeurs/directrices: Claudine Combier (Université d’Angers), Philippe Guimard (Université de Nantes) et Patricia Lojkine (Le Mans Université).

http://www.enfance-jeunesse.fr/

BONDROIT / 2016-2019
Financement  » Paris Scientifique en pays de la Loire »
 

La question du « bonheur » a toujours été parmi les plus discutées. Certaines sciences dures (biologie et neurosciences) ainsi qu’un nombre croissant de disciplines des sciences humaines (philosophie, psychologie, sociologie, histoire et sciences économiques) ont investi le sujet. Cet engouement pour les recherches sur le « bonheur » répond à une interrogation constante de l’homme et des sociétés. Il surprend en revanche que cette notion paraisse toujours s’inscrire hors du champ de l’analyse juridique. Or, elle est un principe des droits de l’homme (déclaration d’indépendance américaine, déclarations françaises de 1789 et 1793, projet d’amendement actuel de la Constitution brésilienne…etc.). Les travaux des économistes sur la mesure et les critères du bien-être repris et amplifiés par les organisations internationales incitent à prendre très au sérieux cet objectif des États d’amélioration de la qualité de vie.

Le projet BonDroit ambitionne donc de voir comment le droit et les politiques publiques tentent d’objectiver la recherche du bonheur en essayant, concrètement, de satisfaire les droits sociaux élémentaires, pour le bien-être du plus grand nombre.

Responsable : Félicien LEMAIRE, PU, Université d’Angers

http://bondroit.univ-angers.fr/fr/index.html

ANR PLU PATRIMONIAL / 2015-2019

PLU PATRIMONIAL est un programme de recherches de l’ANR (Agence Nationale de la Recherche). Ce projet rassemble principalement des géographes et des juristes. Il a pour objectif d’étudier de manière scientifique un instrument appelé « PLU patrimonial » par les acteurs de l’urbanisme et du patrimoine. Cet outil, censé fonctionner sur le terrain, n’a néanmoins pour le moment pas d’existence législative. Le projet PLU PATRIMONIAL va donc définir les contours d’un outil juridique en devenir, le comparer aux instruments sectoriels déjà existants et évaluer ses potentialités comme ses limites techniques. 

Coordination scientifique : Arnaud De Lajartre, CJB, Université d’Angers

https://plupat.hypotheses.org/

CONTRAINTES ANTHROPIQUES DANS LES SOCIO-ECOSYSTEMES DE SAVANES TROPICALES

Le réseau est à la fois régional (avec des membres du LETG, d’ESO, d’Agrocampus Ouest, de l’ESA, en partenariat avec la MSH Ange-Guépin), national (avec l’Université de Lyon, le Cirad, le réseau national des zones ateliers…) et international. Dix-sept chercheurs étrangers issus d’une dizaine de pays (Australie, Afrique du Sud, Royaume-Uni…) sont associés, ainsi que les plates-formes d’observations et d’expérimentations sur le long terme (LTER) qui travaillent sur deux parcs nationaux : celui de Hwange au Zimbabwe et celui de Serra da Bodoquena au Brésil.

Responsable : RENAUD Pierre-Cyril, Université d’Angers

https://casest.hypotheses.org/

GEDI – Genre et discriminations sexistes et homophobes) / 2014-2017

Le projet « Genre et discriminations sexistes et homophobes » (2014-2017) est porté par la SFR Confluences de l’Université d’Angers et financé par la Région Pays de la Loire.

L’actualité des enjeux sociétaux concernant l’égalité des sexes et des sexualités, massive, correspond à un essor des études sur le genre, que l’on peut définir comme la construction sociale du féminin et du masculin, une différence binaire et hiérarchisée. L’originalité de ce projet est de faire le lien, aussi souvent que possible, entre le sexisme et l’homophobie, qui génèrent des comportements discriminatoires. Ces derniers sont saisis par le droit, les politiques publiques et l’activité de nombreuses associations. Ce projet interdisciplinaire et inter-universitaire implique 74 chercheurs/ses, dont 44 des trois universités ligériennes. Il offre une expertise régionale sur le genre, apportant des savoirs nouveaux sur la persistance des discriminations et des inégalités, et se propose d’accompagner les actions publiques ou associatives à travers des enquêtes de terrain (établissements scolaires, clubs sportifs, associations féministes et LGBT). Il contribue aussi à la recherche fondamentale (en Droit, Histoire, mais aussi Sociologie, Géographie, Psychologie, Littérature), à travers plusieurs projets ayant une dimension comparatiste.

Outre la diffusion d’informations sur les activités conduites par les différents axes du projet, ce carnet doit contribuer à créer, par la circulation d’informations entre les chercheurs et chercheuses impliqués dans le projet, une culture commune sur cet objet de recherche. L’objectif du carnet rejoint ainsi la finalité du projet: faire émerger un réseau de recherche en région, avec une dynamique nationale et internationale, en dépassant les difficultés d’éloignement et les séparations disciplinaires. Destiné principalement aux membres du projet, ce carnet vise également à faire connaître les activités et résultats du projet à un public plus élargi intéressé par ces questions: militants associatifs, acteurs locaux, éducateurs et enseignants.

https://gedi.hypotheses.org/ 

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search